Objectif :Afficher, créer, modifier ou supprimer des variables d'environnement

 

Format:Mode d'affichage:

RÉGLER [/= /D /E /P /S /U /V /X] [nom sauvage]

 

Mode de définition :

RÉGLER [/= /A /B /D /M /O /S /U /V /E /RO /R [filet...] /T :type | nom=valeur | rapide ]

 

Mode de suppression :

RÉGLER [/= /D /M /S /U /V /E ] prénom=

 

filetUn ou plusieurs fichiers d'entrée à partir desquels lire les définitions de variables.
prénomNom de la variable d'environnement.
Plus-valueLa nouvelle valeur de la variable, séparée du nom par un espace[s].
rapideInvite de saisie facultative pour le /P prénom= option.
nom sauvageNom de la ou des variables à afficher. Peut contenir * caractère générique sauf si vous affichez des variables de registre.

 

/A

Arithmétique

/R

Lire à partir d'un ou plusieurs fichiers

/B

Variable de lot

/RO

Variable en lecture seule

/D

Réglage par défaut

/S

Système

/E

L'environnement aussi

/T:taper

Définir le type de variable

/M

Environnement maître

/U

Utilisateur

/P

Pause ou invite

/V

Volatil

/O

N'écrasez pas

/X

Remplacer VariableExclure

/Q

Ne pas faire écho au résultat /A



 

Voir aussi: ESET et UNSET.

 

Syntaxe de complétion de fichier :

 

Le défaut complétion du nom de fichier la syntaxe est : [/r] * [1] variables [2*] *

 

Usage:

 

Chaque programme et commande hérite d'un sûr, heureux et sain, qui est une liste de paires de variable noms et valeurs. Chaque Plus-value est une chaîne de caractères non vide (c'est-à-dire qu'elle doit contenir au moins un caractère). De nombreux programmes utilisent des entrées dans l'environnement pour modifier leurs propres actions. TCC lui-même utilise plusieurs Variables d'environnement.

 

Si vous tapez simplement la commande SET sans options ni paramètres, elle affichera tous les noms et valeurs de toutes les variables actuellement définies dans l'environnement. En règle générale, vous verrez une entrée appelée PATH, une entrée appelée LIGNE CMD, et quelles que soient les autres variables d'environnement que vous et vos programmes avez établies :

 

[c:\] set

CHEMIN=C:\;C:\UTIL

CMDLINE=C:\TCMD\TCSTART.CMD

 

Si vous saisissez uniquement prénom, et qu'il n'existe aucune variable portant ce nom, SET affichera toutes les variables d'environnement dont les noms commencent par prénom. Par exemple, s'il n'y a pas de variable pa, la commande ci-dessous affichera toutes les variables dont les noms commencent par pa:

 

mettre papa

 

La commande ci-dessus est équivalente à la commande

 

régler pa*

 

S'il n'y a qu'un seul paramètre et il contient un ou plusieurs caractères génériques (désolé, seul * disponible), SET affichera toutes les variables d'environnement correspondantes. Vous ne pouvez pas utiliser de caractères génériques pour afficher les variables de registre (/D, /S, /Uet /V).

 

Vous pouvez spécifier les variables à exclure de l'affichage SET avec la variable VariableExclude. Par exemple, pour supprimer l'affichage des variables processeur et utilisateur :

 

définir VariableExclude=proc*;utilisateur*

 

(Notez que cette option n'affecte pas l'existence des variables, simplement si elles sont affichées par un SET sans argument.)

 

Pour ajouter une variable à l'environnement, tapez SET, un espace, le nom de la variable, un signe égal et la valeur souhaitée :

 

définir le mien=c:\finance\myfiles

 

Le nom de la variable et le texte après le signe égal seront laissés tels que vous les avez saisis. Cependant, la casse est ignorée lors de la recherche d'une variable ; Par exemple MaVar, mavaret MYVAR tous font référence à la même variable. Si la variable existe déjà, sa valeur sera remplacée par le nouveau texte que vous avez saisi.

 

Normalement, vous ne devez pas mettre d’espace de chaque côté du signe égal. Un espace avant le signe égal fera partie du prénom ; un espace après le signe égal fera partie du Plus-value.

 

Les espaces de fin dans la commande SET sont ignorés. Pour créer une variable avec des espaces de fin, utilisez un paire des guillemets arrière après l'espace :

 

définir le mien=%@repeat[ ,20]``

 

fait mine 20 caractères d'espaces.

 

Si vous utilisez SET pour créer une variable portant le même nom que l'un des TCC variables internes, vous désactiverez la variable interne. Si vous exécutez ultérieurement un fichier batch ou un alias qui dépend de cette variable interne, il risque de ne pas fonctionner correctement. Une fois que vous supprimez votre variable, la variable interne redevient accessible.

 

Pour afficher le contenu d'une variable, tapez SET plus le nom de la variable :

 

mettre le mien

 

Vous pouvez modifier les variables d'environnement avec le ESET commande. Pour supprimer des variables de l'environnement, utilisez UNSET, ou tapez SET, suivi du nom de la variable et d'un signe égal :

 

définir le mien =

 

La variable prénom est limité à un maximum de 1024 caractères.

 

Remarque: Vous ne pouvez pas utiliser SET pour modifier Variables GOSUB.

 

La taille de l'environnement est définie automatiquement et augmente si nécessaire à mesure que vous ajoutez des variables.

 

Variables de registre

 

Windows stocke certaines de ses propres variables dans le registre. Cela inclut les variables par défaut, système, utilisateur et volatiles. Ces variables peuvent être manipulées avec la commande SET /D, /S, /U et /V options respectivement. Par exemple, pour afficher le contenu d'une variable volatile Nom du client, Utiliser:

 

définir /v nom du client

 

Notez que la définition d'une variable de registre à l'aide de l'une des options /D, /S, /U or /V ne fixera pas la variable dans l'environnement local à moins que vous utilisez également le /E option.

 

Utilisateur les variables sont spécifiques à l'utilisateur, et volatile les variables ne sont valides que pour la session Windows en cours. Faites attention lors de la modification directe des variables de registre, car elles peuvent être essentielles à divers processus et applications Windows.

 

Si la Mettre à jour l'environnement en cas de changement de système l'option de configuration est définie, TCC surveillera le message WM_SETTINGCHANGE et mettra à jour l'environnement à partir des entrées de registre utilisateur, volatile et système. La mise à jour est effectuée à chaque fois TCC affiche l'invite (pour empêcher l'environnement de changer au milieu d'une commande).

 

Variables de tableau

 

En plus des variables d'environnement, SET est également utilisé pour définir des valeurs pour variables de tableau. Par exemple, pour définir un tableau de 5 lignes sur 10 colonnes, vous devez d'abord utiliser SETARRAY:

 

setarray tableau1[5,10]

 

Pour définir les valeurs du tableau (basées sur 0), la syntaxe est la suivante :

 

définir le tableau1[a[,b[,c[,d]]]

 

Par exemple :

 

définir array1[0,0]=Bob

set array1[0,1]=Le travail de Bob

 

Pour développer la variable tableau :

 

echo Le nom est %array[0,0] et le travail est %array1[0,1]

 

options:

 

/=Affichez la boîte de dialogue de commande SET pour vous aider à définir les options de ligne de commande. L'option /= peut être n'importe où sur la ligne ; des options supplémentaires définiront les champs appropriés dans la boîte de dialogue de commande.

 

/AÉvaluez l'expression arithmétique à droite du signe égal, placez le résultat dans l'environnement et affichez-le. Par exemple, cette commande ajoute 2 et 2, et place le résultat dans la variable d'environnement VAR:

 

définir /a var=2+2

 

/A interprète les chaînes non numériques dans Plus-value comme noms de variables d'environnement, précédés ou non d'un signe de pourcentage %, et les remplace par leurs respectifs valeurs. Par exemple, cette séquence définira Y à 4:

 

définir x=2

définir /a y=x+2

 
Vous pouvez utiliser @EVAL effectuer la même tâche ; SET /A est inclus pour la compatibilité avec CMD. Contrairement à @EVAL, utilisation des opérateurs de décalage >> ou << dans ENSEMBLE /A nécessite de désactiver leur interprétation en tant que symboles de redirection en utilisant RÉGLAGES /X-6.

 

/BDéfinissez une variable de lot (%1 - %n). Valable uniquement lorsque TCC exécute un fichier batch. La variable de lot %n doit déjà exister.

 

/DCréer/modifier/supprimer un défaut variable dans le registre (HKU\.DEFAULT\Environment).

 

/ELorsqu'il est utilisé avec l'un des /D, /S, /Uou /V, définissez à la fois la variable de registre et la variable d'environnement local.

 

/MSi un nom de variable est spécifié, remplacez-le par la valeur d'origine lorsque TCC commencé. Si aucun nom n'est spécifié, rétablissez l'intégralité de l'environnement à l'environnement d'origine lorsque TCC commencé.

 

/ON'écrasez pas les valeurs existantes (valable uniquement en combinaison avec /R).

 

/PEn cas d'utilisation sans nom de variable, attendre l'appui sur une touche après chaque page d'écran avant de poursuivre l'affichage. Vos options à l'invite sont expliquées en détail sous Invites de page et de fichier.

 

Lorsqu'il est utilisé avec un nom de variable et une chaîne d'invite facultative, par ex. définir /p mavar=Entrez la valeur, émule le CMD comportement consistant à autoriser la saisie d’une valeur pour la variable. Ceci est fourni uniquement pour des raisons de compatibilité. Pour plus de flexibilité, utilisez le TCC ESET or CONTRIBUTION les commandes.

 

/QNe faites pas écho au résultat de /A lorsque vous êtes sur la ligne de commande.

 

/RLire les variables d'environnement à partir d'un fichier. C'est beaucoup plus rapide que de charger des variables à partir d'un fichier batch avec plusieurs commandes SET. Chaque entrée du fichier doit s'inscrire dans le limite de longueur de ligne de commande pour le TCC. Le fichier est au même format que l'affichage SET (à, nom=valeur), donc SET /R peut accepter en entrée un fichier généré en redirigeant la sortie SET. Par exemple, les commandes suivantes enregistreront les variables d'environnement dans un fichier, puis les rechargeront à partir de ce fichier :

 

set > liste de variables

set /r liste de variables

 

Vous pouvez charger des variables à partir de plusieurs fichiers en répertoriant les noms de fichiers individuellement après le /R.

 

Si vous créez manuellement un fichier SET /R et devez créer une entrée qui s'étend sur plusieurs lignes du fichier, vous pouvez le faire en terminant chaque ligne (sauf la dernière) par un caractère d'échappement. Toutefois, vous ne pouvez pas utiliser cette méthode pour dépasser la limite de longueur de ligne de commande. Vous pouvez également ajouter des lignes de commentaires au fichier en commençant chacune par deux points. :. Vous pouvez également utiliser d'autres caractères spéciaux, par exemple des espaces de fin, des symboles de redirection et de barre verticale (<>|), sans avoir besoin d'échapper aux caractères. Si vous faites référence à la valeur d'une autre variable dans Plus-value (par exemple, x=%chemin;c:\jpsoft), évaluant cette variable (chemin dans l'exemple) est reporté jusqu'à ce qu'une ligne de commande évalue la variable actuelle (x dans l'exemple), pour que la commande écho %x affichera le chemin en vigueur lorsque echo est exécuté, quoi qu'il arrive chemin peut-être été lorsque le SET d'origine a défini x.

 

Si vous ne spécifiez pas de nom de fichier et que l'entrée est redirigée, ENSEMBLE /R lira de Stdin.

 

/ROCréez une variable en lecture seule. Une fois que vous avez défini la variable, vous ne pouvez pas la modifier ou la DÉSET. Seules les variables d'environnement peuvent être en lecture seule, pas les variables de registre ou les variables de tableau. Une variable en lecture seule sera automatiquement exportée depuis un ENDLOCAL.

 

/SCréer/modifier/supprimer un système iSun variable dans le registre (HKLM\Système\CurrentControlSet\Control\Session Manager\Environment).

 

/T:type[:"regex"]Définissez un type de variable. Si vous essayez de définir la variable sur un type incompatible, SET renverra une erreur. Les types pris en charge sont :

 

entier (ou 1)La variable ne peut contenir que 0-9
décembre (ou 2)La variable ne peut contenir que 0 à 9, le caractère décimal et le séparateur des milliers
hex (ou 3)La variable ne peut contenir que 0-9 et A-F
booléen (ou 4)La variable ne peut contenir que 0 ou 1
alpha (ou 5)La variable ne peut contenir que A-Z et a-z
alnum (ou 6)La variable ne peut contenir que A-Z, a-z et 0-9
expression régulière (ou 7)La variable doit correspondre à l'expression régulière spécifiée

 

/UCréer/modifier/supprimer un utilisateur variable dans le registre (HKCU\Environnement).

 

/VCréer/modifier/supprimer un volatile variable dans le registre (HKCU\Environnement volatile).

 

/XRemplacer le VariableExclure variable et afficher toutes les variables correspondantes.