L’objectif:Ouvrir ou fermer une session FTP/FTPS/SFTP

 

Format:IFTP [/= /S commander /C /EP /IPv6 /K="key" /N /O=n /Pn /PR="n" /Q /R /SSL=n /V /V=nom d'hôte] /Z[n]] ["ftp://[utilisateur[:Mot de passe]@]serveur[/chemin][ :port]"]

 

utilisateurLe nom d'utilisateur pour se connecter au site FTP
Mot de passeLe mot de passe pour vous connecter au site FTP.
serveurLe nom du serveur FTP.
cheminLe répertoire par défaut sur le serveur pour cette session.
portNuméro de port.

 

/Fermer)

/Calme)

/PE (passif étendu)

/R(reconnecter)

/IPv6

/Envoyer)

/K (Clé publique SSH)

/SSL

/N(aucun chemin)

/T(cp garder-en vie)

/Écraser)

/Verbeux)

/Passif)

/V=nom d'hôte

/PR="n" (plage de ports)

/Zn (zlib)

 

Usage:

 

La plupart des commandes et fonctions de traitement de fichiers dans TCC peut accéder aux fichiers sur les serveurs FTP de la même manière qu'aux fichiers sur les disques durs locaux et sur un réseau local. Normalement, chaque fois que vous utilisez la fonctionnalité FTP de l'une de ces commandes ou fonctions, celle-ci démarre à plusieurs reprises une session FTP, effectue une opération individuelle et ferme la session FTP jusqu'à ce que la commande ou la fonction soit terminée.

 

IFTP démarre une session FTP qui reste ouverte jusqu'à ce que vous la fermiez ou qu'elle soit fermée par le serveur distant. L'utilisation d'IFTP présente plusieurs avantages : la connexion FTP reste ouverte afin que les commandes s'exécutent plus rapidement, la syntaxe d'accès aux fichiers sur le serveur est plus courte et vous pouvez spécifier un répertoire par défaut sur le serveur pour les opérations sur les fichiers.

 

Par exemple, pour ouvrir une connexion FTP à l'aide d'IFTP :

 

iftp ftp://user:pwd@ftp.myserver.com/dir1

 

Pour une connexion FTPS, utilisez quelque chose comme :

 

iftp ftps://user:pwd@ftp.myserver.com/dir1

 

Cette commande indique à IFTP d'ouvrir une session FTP/FTPS avec le serveur monserveur.com, envoyer utilisateur comme nom d'utilisateur de connexion et Mot de passe comme mot de passe de connexion, et pour établir le répertoire /rép1 comme répertoire par défaut pour cette session. Le nom d'utilisateur et le mot de passe sont facultatifs ; s'ils ne sont pas utilisés, IFTP tentera de se connecter de manière anonyme. Des guillemets doubles sont requis s'il y a des espaces ou des caractères spéciaux dans le nom de fichier. Si vous spécifiez un mot de passe de *, vous serez invité à saisir le mot de passe (qui apparaîtra à l'écran sous forme d'astérisques).

 

Notez que dans l'exemple ci-dessus Dir1 est un sous-répertoire du répertoire "racine" FTP -- le répertoire personnel de l'utilisateur FTP nommé. Dans la plupart des configurations de serveur, ce n'est pas la même chose que le répertoire racine physique du serveur FTP.

 

Remarque: Si vous entrez IFTP sans paramètre alors qu'une connexion est active, le nom et le répertoire actuels du serveur seront affichés.

 

Si vous entrez dans IFTP avec uniquement le commutateur /Q ou /V, vous modifiez la quantité d'informations affichées sans perturber la connexion existante (le cas échéant).

 

Une fois que vous avez établi une session FTP avec IFTP, vous pouvez faire référence aux fichiers sur le serveur en utilisant ftp: (ou FTPS:) mais en laissant de côté le nom d'utilisateur, le mot de passe et l'URL du serveur. Sur la plupart des serveurs, les noms de fichiers et de chemins commençant par ftp: sont relatifs au répertoire par défaut, le cas échéant, que vous avez spécifié lors de l'ouverture de la session IFTP ; noms de fichiers et de chemins qui commencent ftp :/ sont relatifs au répertoire racine du nom de connexion.

 

La différence peut être vue dans ces quatre DIR commandes, en supposant que la session IFTP ait démarré ci-dessus :

 

1. répertoire "ftp:*.txt"

2. répertoire "ftp:rép2/*.txt"

3. répertoire "ftp:/*.txt"

4. répertoire "ftp:/dir2/*.txt"

 

La première commande répertorie les . TXT fichiers dans le répertoire de session par défaut, Dir1. La deuxième commande répertorie les . TXT les fichiers /rép1/rép2 parce qu'il interprète le chemin rép2/*.txt être relatif au répertoire par défaut. Les guillemets peuvent être omis de l'exemple 1 car il ne contient aucune barre oblique qui pourrait être confondue avec un commutateur d'option. Les troisième et quatrième commandes ci-dessus, car elles incluent un / immédiatement après le ftp : désignateur, sont relatifs au répertoire racine. La commande 3 répertorie les .TXT fichiers dans le répertoire racine et la commande 4 répertorie les fichiers dans le Dir2 sous-répertoire du répertoire racine.

 

Remarque: Si un fichier FTP ou une spécification de chemin commence par un ~ (tilde), TCC ne tentera pas de créer un nom de répertoire complet, mais transmettra à la place la chaîne entière au serveur distant.

 

Vous ne pouvez avoir UN Connexion IFTP ouverte à la fois dans un TCC fenêtre à onglets. Cependant, même si une connexion IFTP est ouverte, vous pouvez toujours utiliser une URL FTP complète pour effectuer une opération sur un autre serveur. Par exemple, pendant que la session ci-dessus est ouverte, vous pouvez utiliser cette commande pour afficher tous les fichiers du répertoire racine de microsoft.com:

 

répertoire "ftp://ftp.microsoft.com/*"

 

Une session IFTP reste ouverte jusqu'à ce que vous la fermiez explicitement avec cette commande :

 

iftp/c

 

La plupart des serveurs FTP « expirent » après une période d'inactivité. TCC tentera de détecter si la connexion a été fermée par le serveur et se reconnectera si vous référencez à nouveau la session IFTP. Vous ne devez pas supposer qu'une connexion IFTP continuera à fonctionner si vous la laissez ouverte mais inutilisée pendant une période de temps significative. Vous pouvez déterminer si la connexion est toujours active avec le _iftp, _iftpset _isftp variables.

 

IFTP et les autres fonctionnalités FTP de TCC comptez sur la conformité du serveur aux normes Internet FTP. Si votre serveur n'est pas entièrement conforme ou ne fonctionne pas de la manière TCC prévu, les commandes peuvent ne pas fonctionner comme prévu. Nous vous invitons à tester chaque serveur que vous utilisez avec des commandes non destructives comme DIR avant d'essayer de copier ou de supprimer des fichiers, de créer ou de supprimer des répertoires, etc.

 

IFTP essaiera de conserver les horodatages lors du transfert de fichiers. La commande MDTM est utilisée lors du téléchargement et la commande MFTM est utilisée lors du téléchargement. Si le serveur FTP ne prend pas en charge ces commandes, la date/heure actuelle sera utilisée pour l'horodatage.

 

Avant de pouvoir utiliser IFTP, vous devez établir la connexion nécessaire à Internet.

 

Si vous n'entrez aucun argument, IFTP affichera sa boîte de dialogue de commande.

 

See Serveurs FTP pour plus d'informations sur le formatage et l'utilisation des références FTP et FTPS.

 

options:

 

/=Affichez la boîte de dialogue de commande IFTP pour vous aider à définir les options de ligne de commande. L'option /= peut être n'importe où sur la ligne ; des options supplémentaires définiront les champs appropriés dans la boîte de dialogue de commande.

 

/CUtilisez ce commutateur, sans URL, pour fermer une session IFTP (voir l'exemple ci-dessus).

 

/PEUtilisez le mode passif étendu. (Fonctionne avec FTP et FTPS, mais pas SFTP.)

 

/IPv6[=0 | 1 | 2]Par défaut, IFTP attend une adresse IPv4 pour l'hôte local et distant et créera un socket IPv4. L'option /IPv6 indique à IFTP d'utiliser IPv6 à la place. (Fonctionne avec les connexions FTP, FTPS et SFTP.) Lorsqu'il est défini sur 0, IFTP utilisera exclusivement IPv4. Lorsqu'il est défini sur 1, IFTP utilisera exclusivement IPv6. Pour demander à IFTP de préférer les adresses IPv6, mais d'utiliser IPv4 si IPv6 n'est pas pris en charge sur le système, ce paramètre doit être défini sur 2. Si vous ne spécifiez pas /IPV6, IFTP définira cette valeur sur 0. Si vous spécifiez /IPV6 sans valeur explicite, IFTP définira la valeur sur 1.

 

/K="..."Clé publique du client signé par l'autorité de certification utilisée lors de l'authentification (SSH uniquement). Lors de l'authentification via l'authentification par clé publique, ce paramètre peut être défini sur la clé publique du client signé par l'autorité de certification. Ceci est utile lorsque le serveur a été configuré pour faire confiance aux clés client signées par une autorité de certification particulière. Par exemple:

 

/K="ssh-rsa-cert-v01@openssh.com AAAAB3NzaC1yc2EAAAADAQABAAAB..."

 

L'algorithme tel que ssh-rsa-cert-v01@openssh.com dans la chaîne ci-dessus est utilisée dans le cadre du processus d'authentification. Pour utiliser un algorithme différent, modifiez simplement cette valeur. Par exemple, tous les éléments suivants sont acceptables avec la même clé publique signée :

 

ssh-rsa-cert-v01@openssh.com AAAAB3NzaC1yc2EAAAADAQABAAAB...

rsa-sha2-256-cert-v01@openssh.com AAAAB3NzaC1yc2EAAAADAQABAAAB...

rsa-sha2-512-cert-v01@openssh.com AAAAB3NzaC1yc2EAAAADAQABAAAB...

 

/NTransmettez les noms source et cible au serveur "comme c'est" sans aucune tentative d'extension des chemins. Cette option doit être utilisée avec prudence et uniquement pour les serveurs "non standard" pour lesquels le traitement par défaut ne parvient pas à créer un nom approprié.

 

/OSpécifie si IFTP doit ou non écraser les fichiers téléchargés. Si /O=1, une erreur sera générée chaque fois que le fichier local existe avant une opération de téléchargement.

 

/P/P0 désactive le mode passif ; /P1 l'active.

 

/PR="n"Lors de l'utilisation du mode actif, IFTP utilise n'importe quel port disponible pour écouter les connexions entrantes du serveur. Vous pouvez remplacer ce comportement en définissant /PR (PortRange) sur une valeur contenant la plage de ports que la classe écoutera. La gamme est fournie comme début Fin, par exemple : "1024-" représente tout ce qui est supérieur à 1024, "1024-2048" représente les ports entre 1024 et 2048 inclus, "4000-4010, 50000-50010" représente les ports entre 4000 et 4010 ou entre 50000 et 50010. . (Fonctionne avec FTP et FTPS, mais pas avec SFTP.)

 

/QDésactivez l'affichage de la conversation avec le serveur FTP.

 

/RReconnectez-vous automatiquement si le Le serveur FTP expire.

 

/SVous permet d'envoyer des commandes directement à un serveur FTP. La connexion doit avoir déjà été ouverte par une commande IFTP précédente.

 

/SSL=nSpécifie si TLS/SSL est activé dans IFTP. Lorsque 0 (valeur par défaut), la classe fonctionne en mode texte brut. Lorsque 1, TLS/SSL est activé.

 

/T=n Si ceci est défini, l'option keep-alive du socket est activée et des paquets TCP keep-alive seront envoyés périodiquement pour maintenir la connexion. n est le temps d'inactivité en secondes avant l'envoi d'un paquet TCP keep-alive.

 

/VAffichez la boîte de dialogue avec le serveur FTP lors de l'ouverture de la connexion. Cela peut être utile pour déboguer les problèmes de connexion.

 

/V=nom d'hôteEnvoie la commande HOST au serveur. TLa commande HOST permet aux processus FTP de spécifier à quel hôte virtuel se connecter pour un processus serveur-FTP qui gère les demandes de plusieurs hôtes virtuels sur une seule adresse IP. Lorsque cette option est définie, la commande HOST est envoyée au serveur avant l'authentification.

 

/ZnUtilisez la compression Zlib. Vous pouvez éventuellement définir le niveau de compression (0-9 ; la valeur par défaut est 7). La compression Zlib doit être activée sur le serveur et ne fonctionnera qu'avec les connexions FTP et FTPS (pas SFTP).