Le système de fichiers NTFS permet à chaque fichier de contenir plusieurs « flux » ou ensembles de données. Par exemple, un compilateur pourrait utiliser des flux pour stocker le code source, le code objet et d'autres données d'un programme, ou un programme de traitement de texte pourrait les utiliser pour stocker plusieurs versions du même document.

 

Les flux sont spécifiés en saisissant un nom de flux après le nom du fichier, par exemple :

 

monfichier.doc:version1

monfichier.doc:version2

 

Vous ne pouvez pas utiliser de caractères génériques dans les noms de flux, sauf lorsque vous utilisez complétion du nom de fichier.

 

Vous pouvez afficher les noms de flux avec le DIR /: option. Les commandes de traitement de fichiers COPY, DEL, TÊTE, LISTE, MOVE, QUEUE et TYPE prend en charge les flux de fichiers lorsque le nom du flux est explicitement spécifié ; voir les commandes individuelles pour plus de détails. D'autres commandes liées aux fichiers, telles que ATTRIB et TOUCH, fonctionnent avec le fichier dans son ensemble, et non avec un flux ou une partie particulière des données du fichier.

 

Fonctions variables qui font référence au contenu du fichier, telles que @FILEOPEN, @DOUBLERet @LIGNES accepte également les noms de flux.